Clémentine

Clémentine

On court toujours à fond, on ne fait que tomber

Comme toi dans ce rayon, dans mon filet

Mais aux fruits et légumes, toi, t’étais la plus belle

Sans aucune amertume promotionnelle

Ma petite clémentine, il faut que je devine

Chacun des quartiers où j’vais me perdre

Et d’envie anodine, besoin de vitamines

D’assouvir, d’éplucher, ta peau superbe

 

Laisse-moi t’entrouvrir, découvrir, te goûter, et t’aimer comme un soleil

Livre-moi tes couleurs, tes saveurs, tes senteurs qui font de toi une merveille

Donne-moi comme un roi tout de toi, tes secrets et même tes sourires sucrés

Que ta robe câline prend bien soin de me cacher

Ma petite Mandarine, j’enlève cette couche

Ta chaire libertine, fini en bouche

T’es une pulpe d’aventure aux parfums de romance

Un fruit qui ne dure qu’le temps d’une danse

Réchauffant tout le nord, toi soleil orangé

Et au gout d’encore sous le palais

Bonheur éphémère qui me manque déjà

Après cet hiver, qui me quitt’ra

 

Laisse-moi t’entrouvrir, découvrir, te goûter, et t’aimer comme un soleil

Livre-moi tes couleurs, tes saveurs, tes senteurs qui font de toi une merveille

Donne-moi comme un roi tout de toi, tes secrets et même tes sourires sucrés

Que ta robe câline prend bien soin de me cacher

Ma petite clémentine, Il faut que j’imagine

Chacun des quartiers où tu me perds

Et d’envie anodine, juste avant la routine

Ne pas oublier de t’adorer

Bonheur éphémère, qui me manque déjà

Et après l’hiver, qui me quitt’ra

Et si seulement tu ne revenais pas

Pépin éternel, promets-le-moi.

 

Laisse-moi t’entrouvrir, découvrir, te goûter, et t’aimer comme un soleil

Livre-moi tes couleurs, tes saveurs, tes senteurs qui font de toi une merveille

Donne-moi comme un roi tout de toi, tes secrets et même tes sourires sucrés

Que ta robe câline prend bien soin de me cacher

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site