L'éclipse

Un matin comme un autre obscur

Un sourire réchauffe le soleil

Et fait rayonner son éveil

Dans un paradis bleu azur

C’est la lune qui l’ensorcelle

Avec ses courbes en arc de vie

Il confie alors ses envies

Aux étoiles discrètes dans le ciel

 

Le soir, il l’attend et se couche

Mais elle surgit trop tard la nuit

Il n’est plus là quand elle sourit

Pourtant il aime tant sa bouche

Après la nuit, un nouveau jour

Après le coucher, le lever

L’astre est suspendu à l’idée

Qu’il la verra après ce tour…

 

Il voudrait danser avec elle,

Si elle le veut même dans le noir

En plein jour, il créerait le soir

Il scrute autour de lui le ciel

Et par delà la voie lactée

Avec elle il veut s’éclipser.

 

Ils se surprennent alors par chance

Jouent comme deux amoureux fous

Comme le début d’un refrain doux

Comme le début d’une romance

Même dans le froid et la brume

Elle sait faire rougir le soleil

Rien que sa pensée l’émerveille

Lui aussi fait sourire la lune

 

Mais le cycle de tels amants

N’est pas compatible à l’année

Au hasard du calendrier

Ils ne se revoient pas longtemps.

Elle sourit plus ou moins fort

Il la contemple toujours autant

Difficile d’attendre le moment

Où ils se retrouveront encore

 

Il voudrait danser avec elle,

Si elle le veut même dans le noir

En plein jour, il créerait le soir

Il scrute autour de lui le ciel

Et par delà la voie lactée

Avec elle il veut s’éclipser.

eclipse-1.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site