La guêpe et le caméléon

 

cam.jpg

Sur une pierre, au doux soleil,

Un Caméléon fait bronzette.

Avec la chaleur, il sommeille

Se fait dorer la coquillette

 

Mais au lieu de rester tranquille

Une guêpe agite trop fort

Ses ailes qui, bien malhabiles

Réveillent le multicolore.

 

Le lézard ouvre son œil droit

Et lorgne autour du vide bleu

Il y découvre alors la proie

Qui le dérangeait en ce lieu.

 

« Dégage de là emmerdeuse !,

Tu me provoques en plein sauna »

« T’as qu’à voler » dit la rieuse

Mouche à merde sur ce coup là.

 

« Tu n’as pas une écaille utile

Au vu de tes brassées de plomb

Et pas une aile ni de fil

Pour me rejoindre à l’horizon ! »

 

La guêpe le piquait au vif

Plus que son dard n’aurait su faire

La bestiole et ses mots furtifs

Gonflèrent le rouge en colère.

 

Le caméléon réfléchit,

Ses yeux firent le tour du monde

Puis d’un coup, sa langue bondit

Et vient alors scotcher la blonde.

 

Sur tous les cailloux, c’est la jungle

Et la discrétion vaut de l’or.

La moralité : Rester humble

Sans provoquer le lion qui dort…

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site