Un fou

Un fou qui désespère, qui prend son pied

A regarder en arrière, tous ses ratés

S’amuse et regarde en l’air, il croit voler,

Mais il est seul sur terre à se lier ;

Les jambes, les pieds, les mains et les poignées,

Le tout est bien ficelé, il voudrait s’évader

                    

Il a un problème, faut qu’on l’emmène

Dans un lieu plus heureux, un abri pour la vie une patrie

Il est à même, de s’ouvrir les veines

Mais la mort veut pas d’lui, c’est ce qu’elle lui a dit aujourd’hui

 

Un fou qui désespère, plonge dans un banc

Plonge dans une rivière, noire de piranhas blancs

S’enivrant de cette guerre, il joue comme un enfant

Il remonte la rivière à contre courant

Un caïman, une branche, un gros rocher

Les obstacles, il les rend plus doux dans ses pensées

 

Un fou qui désespère, souffle contre le vent

Il défie l’univers et souffre en respirant

Si fort oh ! Qu’il en perd, la face contre c’titan

Et recule en arrière, le vent souffle en s’marrant

La tête, le cœur, les poumons déchirés,

Il se retrouve par terre comme un perdant qu’il est.

 

Un fou qui désespère, qui n’y croit plus,

Croit plus en cette terre, qu’il l’a trop déçue,

Il s’met à chanter l’air, du mal qu’il a perçu,

Perçu dans l’univers, il voudrait qu’on le tue

Ses notes, ses vers, ses mélodies passées,

Il voudrait que la terre ressemble à ses idées

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site