La force

La vie me fixe rendez-vous

Souvent avec les mêmes gens

Célébrant un événement

Tout autour d’un ami gourou

Des instants de joie pour toujours

Ou des arrêts brutaux aussi

Inondant de chagrins nos vies

S’ordonnent au hasard de mes jours.

 

J’entends la voix d’un fou, d’un sage

Qui espère plus qu’il ne faut

Qui croit en un monde plus beau

A la contagion du partage

Alors tout me semble possible,

De la nef un souffle nouveau

Se diffuse en moi de là-haut

M’ouvrant des portes inaccessibles.

 

D’où vient cette force suprême

Ce courage qui monte en moi ?

Je vide les pierres de leur poids

Et du narthex tous les blasphèmes.

Qui me donne tout ce recul

Permettant les plus grands élans

Les foulées, les pas de géant

Rendant les canyons ridicules ?

 

J’entends la voix d’un fou, d’un sage

Qui espère plus qu’il ne faut

Qui croit en un monde plus beau

A la contagion du partage

Alors tout me semble possible,

De la nef un souffle nouveau

Se diffuse en moi de là-haut

M’ouvrant des portes inaccessibles.

 

Est-ce la présence anonyme

D’illustres inconnus jadis

Et qui de leurs vitraux me glissent

Toute l’espérance qui les anime.

Un mur de granit devant chaque vent

Une forteresse pour chaque orage

Des bouées pour tout chavirage

Je crois en l’homme comme un enfant.

Une chanson écrite pour les 40 ans de notre copain BERTRAND et confiée à Michel BONASSIES.MERCI MICHEL !

 

la-force.jpg

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site