Le blues du téléphone

 

 Et ça, c'est le version d'ELLEMIAOU!

 

telephone.jpg

 

Elle a peur du danger

Qui l’appelle et qui la sonne,

Comme un réveil déréglé

Elle ne décroche pas son téléphone.

 

Même le regard de son écran

Ferme les yeux, joue le voile

A moins que ce soit l’appelant

Qui porte un masque de toile.

 

Elle ne se sépare jamais

De son putain de mobile

Sur la commode, le chevet

Est ce un objet bien utile ?

 

Pourquoi avoir un portable

Si c’est pour le laisser choir

Au fond d’un sac, un cartable

Comme pour faire semblant d’y croire

 

MAIS OU ES-TU,

QUAND JE T’APPELLE ?

LE REPONDEUR M’ENERVE

MAIS QUE FAIS-TU

QUAND JE T’APPELLE ?

OH REPONDS MOI, MA BELLE.

 

Pourquoi être au bout du fil

Just’ à côté du strapontin

Avec des doigts si habiles

Avec de si jolies mains

 

Elle tourne comme un satellite

A défaut d’être le mien

Avec ses ondes qui m’habitent

Ses appels en peau d’ chagrin.

 

Encore un dernier message

Qui a fait le tour du monde

Mille bornes, un grand voyage

Et en retard il m’inonde

 

Appelle-moi mon amour

Que nos cœurs battent ensemble

Appelle-moi tous les jours

Oh Toi qui tant, me ressemble.

 

MAIS OU ES-TU,

QUAND JE T’APPELLE ?

LE REPONDEUR M’ENERVE

MAIS QUE FAIS-TU

QUAND JE T’APPELLE ?

OH REPONDS MOI, MA BELLE.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×